Tous les articles par capencapqc

PPU de Sillery Bris de promesse de la Ville de Québec

Québec, le 9 décembre 2015 – L’Alliance pour la sauvegarde du Site patrimonial de Sillery (ASSPS) dénonce le bris de la promesse faite à la population par Mme Julie Lemieux, vice-présidente de la Ville de Québec, de revenir présenter aux citoyens le Plan particulier d’urbanisme (PPU) de Sillery avant son adoption.

« Mme Lemieux a dit qu’elle serait à l’écoute des citoyens. Elle a promis publiquement de revenir présenter aux citoyens un document plus fini (et non définitif) du PPU de Sillery avant son adoption. Elle doit le faire. C’est une question d’éthique et de respect envers la population, » s’insurge M. Louis Vallée, président de la Société d’histoire de Sillery. Il rappelle que plus de 700 personnes se sont déplacées pour venir assister aux consultations, prendre la parole et déposer un mémoire. « Le PPU de Sillery serait adopté le 21 décembre en catimini durant le temps des fêtes alors que les citoyens sont affairés à préparer les festivités familiales. C’est inacceptable. Nous espérons que la Ministre de la culture saura résister à la Ville qui nous apparaît à la remorque d’intérêts privés, » s’indigne Pierre Vagneux, président de la Coalition pour l’arrondissement historique de Sillery.

« Nous avons proposé un magnifique projet de développement touristique appelé De Cap en Cap www.decapencap.org , élaboré avec des experts, et dont les retombées économiques potentielles ont été évaluées à environ 200 millions$/an. Le Devoir l’a qualifié de fascinant, la Commission de la capitale nationale du Québec de démarche prometteuse et le Secrétariat de la Capitale nationale d’un projet présentant un potentiel intéressant pour la région. Des joueurs importants de l’industrie touristiques ont donné leur appui. Or, Mme Lemieux a décliné toute demande de rencontre individuelle. Est-ce ça, être à l’écoute?, » dénonce Mme Johanne Elsener, présidente d’Héritage Québec.

Rappelons que, le 19 juin 2015, sur les ondes de Radio-Canada, la Ville de Québec a annoncé officiellement qu’elle reviendra à l’automne avec une nouvelle version de son projet (de PPU de Sillery) https://youtu.be/Z8Nvu5zA6_Y. La vice-présidente du comité exécutif de la Ville, Julie Lemieux, a dit que la Ville sera à l’écoute des citoyens. « Évidemment qu’on va peaufiner certains aspects. On va travailler là-dessus pendant l’été puis on va revenir à la rentrée avec un document plus fini qu’on représentera aux citoyens », a-t-elle affirmé.

Membres de l’Alliance pour la sauvegarde du Site patrimonial de Sillery (ASSPS) :

Coalition pour l’arrondissement historique de Sillery

Pierre Vagneux

pierre.vagneux@ccapcable.com

www.sillery-joyau.ca

Société d’histoire de Sillery

Louis Vallée président

Cell. 418-264-9068

vallelouis@me.com

www.histoiresillery.org

Héritage Québec

Johanne Elsener, présidente

Tél. 418-651-0505

Cell. 418-670-8580

jelsener@live.ca

www.decapencap.org

Comité pour une densification respectueuse

Michel Fournier

gagfou@videotron.ca

densificationrespectueuse.weebly.com

Jardin communautaire de Sillery

Jozé Marcotte

jozemarcotte@gmail.com

Comité des résidents du Vieux Sillery

Fabienne Barnard

fabienne.barnard@gmail.com

facebook.com/ComitedescitoyensVieuxSillery

Comité pour la sauvegarde de l’aréna Jacques-Côté

Sébastien Thériault

thecounselorsmusic@yahoo.com

Lettre d’Héritage Canada pour M. Régis Labeaume

Extrait de la lettre adressée à M. le Maire Régis Labeaume.

Aujourd’hui que des promoteurs d’immeubles de condominiums convoitent les Grand Domaines, des défenseurs du patrimoine pressent les autorités de veiller à un aménagement respectueux. Le Plan particulier d’urbanisme (PPU) n’assure pas un tel aménagement. La densité du projet proposé annihilerait les qualités naturelles et culturelles uniques de ces vastes terrains en pleine ville.

Afficher la lettre complète en format PDF – 2 juin 2015.

Deux questions aux candidats de Jean-Talon | Première heure

C’est lundi que les citoyens de la circonscription de Jean-Talon élieront leur nouveau député. On a invité les candidats à répondre à deux questions clés ce matin. Sébastien Proulx, candidat du Parti libéral, Clément Laberge, candidat du Parti québécois, Alain Fecteau, candidat de la Coalition Avenir Québec et Amélie Boisvert, candidate de Québec Solidaire.

Écouter l’audio-fil

Source : Radio-Canada

 

johanne Elsener présente le projet de Cap en Cap GS1_7241 GS1_7242

Urgence :: Patrimoine québécois

Il y a urgence en matière de patrimoine au Québec. Ces jours-ci, au moins trois cas nous en font prendre conscience : la Bibliothèque Saint-Sulpice à Montréal, les Domaines de Sillery et l’Église Saint-Jean-Baptiste à Québec.

Nous vivons une époque charnière en matière de patrimoine au Québec. Ce n’est pas un cliché : jadis omniprésente, l’Église catholique, chez nous, comme institution, quitte plusieurs des dernières places qu’elle occupait encore. Son héritage bâti est gigantesque. Elle quitte souvent des édifices superbes, des terrains immenses, très attrayants pour les promoteurs, coûteux à entretenir, dans les plus beaux endroits de nos villes. Cela survient à une époque où plusieurs phénomènes conspirent à favoriser l’oubli. D’abord, contraction des budgets, partout. Ensuite, un sain désir de laïcité dégénère parfois en indifférence, voire en réjouissance devant l’effacement d’un passé religieux. En plus, notre hypermodernité a tendance à regarder le passé de haut, à s’en méfier.

Article complet:

 

Manon Massé et Agnès Maltais questionnent la ministre David sur le Site patrimonial de Sillery à l’assemblée nationale.

Le 21 mai 2015, Manon Massé et Agnès Maltais ont questionné la ministre David sur le Site patrimonial de Sillery à l’assemblée nationale.

La lettre vibrante de Marcel Junius et de Phyllis Lambert demandant la protection du patrimoine culturel et naturel a été déposée officiellement. Le projet de Cap en Cap y a été mentionné.

Séances de l’Assemblée – Assemblée nationale du Québec

Écouter de 1 h 15 min et à 1 h 27 min.

Manon-Massé-et-Agnès-Maltais-ont-questionné-la ministre-David-sur-le-Site-patrimonial-de-Sillery-à-assemblée-nationale

ministre-David-sur-le-Site-patrimonial-de-Sillery-à-assemblée-nationaleLien ver la vidéo de l’Assemblée nationale

 

Opération «Renaissance du patrimoine» avec Marcel Junius

Lettre à M. Philippe Couillard de Marcel Junius

 

tresor-national-en-danger

Lien vers la lettre complète :
Opération «Renaissancedupatrimoine»

 

Protection des sites patrimoniaux de Sillery

Manon Massé presse le gouvernement de suspendre le PPU de Sillery

QUÉBEC, le 21 mai 2015 /CNW Telbec/ – Québec solidaire presse le gouvernement du Québec de suspendre le Projet particulier d’urbanisme de Sillery et le projet «Sous les bois» qui menacent de défigurer de façon permanente les sites patrimoniaux en les livrant à l’appétit de promoteurs immobiliers.

« Le patrimoine culturel et naturel est le meilleur levier que possède un peuple pour son développement touristique. Le projet De cap en Cap, avec ses retombées économiques évaluées à 200 millions $ annuellement, devrait être une inspiration pour le développement du site patrimonial de Sillery plutôt qu’un banal développement immobilier! Pour valoriser le patrimoine culturel naturel, il y a urgence de miser sur le tourisme et de mettre les projets immobiliers sur la glace! », a martelé la députée de Sainte-MarieSaint-Jacques, Manon Massé pendant la période des questions à l’Assemblée nationale.

Le 2 février dernier, le premier ministre Philippe Couillard était interpellé par des défenseurs du patrimoine, notamment Phyllis Lambert et Marcel Junius, qui citaient le projet De cap en Cap comme exemple. « Le premier ministre s’est engagé à mettre sur pied un comité interministériel pour lancer une opération « Reconnaissance du patrimoine ». Il est temps de donner suite à cet appel d’urgence et la situation de Sillery le démontre », a souligné la députée solidaire.

Manon Massé a aussi pressé le gouvernement d’appuyer le projet de Cap en Cap en finançant une étude de faisabilité : « Le gouvernement libéral n’hésite pas à investir 20 millions $ pour étudier la construction d’un nouveau lien ferroviaire entre Sept-Îles et le Labrador. Pourquoi ne pas appuyer le projet de Cap en Cap avec le petit 80 000 $ nécessaire pour réaliser une étude de faisabilité ? ».

 

Source : http://www.fil-information.gouv.qc.ca/Pages/Article.aspx?aiguillage=ajd&type=1&idArticle=2305214633